mardi, octobre 27, 2020

‘’Desrances’’ d’Apolline Traoré dans les bonnes grâces des cinéphiles

0
En compétition pour l’Etalon d’or de Yennega, le 3e long métrage d’Apolline Traoré, titré ‘’Desrances’’, a refusé du monde, à l’occasion de sa première projection au Ciné Burkina. En file indienne sur plus d’une centaine de mètres, les dizaines de cinéphiles, venus d’horizons divers, avaient hâte de découvrir l’histoire du film. Seuls les chanceux le pourront. En 1994, Francis Desrances, joué par l’acteur haïtien Jean-Louis Jimmy, quitte son pays Haïti suite au massacre de ses parents par le régime dictatorial en place. Désormais refugié en Côte d’ivoire, Francis se reconstruit aux cotés de sa femme Aissey et de sa fille de 12 ans Haila. Cette petite famille ne le comble, cependant, pas. Il attend, avec impatience, un héritier auquel transmettre le nom de son ancêtre. Après plusieurs fausses couches, Aissey tombe finalement enceinte du fils tant espéré. Au même moment éclate la crise post-électorale ivoirienne. Au sortir de la salle, touchant, beaucoup d’émotions, belle histoire sont les mots utilisés pour qualifier le film.

Rester connecté

20,826FansLike
2,404FollowersFollow
14,600SubscribersSubscribe
- Advertisement -

Derniers articles

Steven Markovitz: un as de la production cinématographique

0
Grande figure du cinéma africain, Steven Markovitz n’est plus à présenter, tant il a produit et dirigé plusieurs films à succès dans le monde. Nous avons profité de sa présence à ce laboratoire de développement et de coproduction pour en savoir plus sur l’homme.

Une journée sur le plateau de tournage

0
Plus que quelques jours et les amateurs de séries télévisées découvriront ‘‘Entre les murs’’, une œuvre du jeune réalisateur Inoussa Kaboré. Après 5 semaines, le tournage touche à sa fin en cette journée du vendredi 10 mai 2019. L’heure est à la vérification du script et à l’enregistrement de messages devant clore chaque épisode. Et le clap de fin s’annonce dans une ambiance bon-enfant comme ce fut le cas durant le reste du tournage.

La vitrine du film documentaire se consolide

0
La cité du cavalier rouge vibre au rythme de la 6ème édition de Koudougou Doc depuis ce mardi 23 avril. Le festival se tient sous le thème « Résistance, résister pour créer et créer pour résister ». L’objectif majeur de ce festival est de faire connaitre et aimer davantage les films documentaires. Son ambition est de positionner Koudougou comme la capitale du film documentaire.