Cinéma documentaire : La 9e édition de Koudougou Doc lancée

La 9e édition des rencontres documentaires de Koudougou  ont débuté le mardi 26 avril 2022  dans la ville de Koudougou. Cette  édition est un  moment de rencontres entre cinéastes et le public  à travers des projections de films à l’air libre.  Cette année  la crise sécuritaire à laquelle le Burkina Faso  est confrontée s’est invitée  au centre  du festival.

 Depuis 2014,  sous l’égide de l’association Koudougou Doc   se  tient dans ladite ville, les rencontres  du cinéma documentaire.  Et  c’est une foule sortie  nombreuse et sous le regard d’autorités administratives et coutumières et d’acteurs du monde du cinéma que le festival a ouvert ses portes. 

C’est   un pari réussi  au regard du contexte difficile  du Burkina marqué  par la crise sécuritaire avec son lot de corollaire  selon les dires du directeur artistique du festival Michel K . Zongo.  En dépit de cette  situation, la tenue de cette 9e édition de Koudougou Doc  est  une forme de résistance et de résilience pour faire face aux attaques terroristes. « Dans un tel contexte, nous artistes, nous devons aller puiser au fond de nous-mêmes  l’énergie nécessaire  pour créer et témoigner  et surtout pour résister », confie  Michel  K. Zongo.  Pour être en phase avec  ledit  contexte  la programmation  des films «  qui est très riche   tient compte de la marche de notre monde mais aussi  de notre public » fait savoir le directeur artistique de Koudougou Doc.  Et ce sont une vingtaine de films venant d’Afrique et d’Europe qui seront vus  à cette édition

Le Directeur artistique de Koudougou Doc Michel K. ZONGO, lors de l’ouverture du festival

Ces rencontres du film documentaire  réunies des  cinéastes  et autres acteurs du cinéma  de plusieurs pays d’Afrique, d’Europe et d’Amérique  autour non seulement des  projections de film mais également  pour partager, des expériences et des connaissances.  Une touche particulière  a été apportée  au programme des activités.  Les activités comme le pitch, le ciné café  qui se tiennent  régulièrement à Ouagadougou ont vu le jour en plus des master-class. 

 L’une  des particularités  de ce festival est la projection à l’air libre de  plusieurs films   documentaires.  Ce caractère populaire    est  une approche  qui se veut  plus dynamique, mieux coordonnée et plus structurée afin de donner la place qu’il faut  au cinéma  documentaire.  Et cette  place  est celle   d’être le mémoire et le repère de la transformation  de  la société  car il est le témoin du réel, foi de Michel. K Zongo.  Les projections  se tiendront dans trois lieux à savoir au  Quartier Général  du festival  sis à l’ex permanence au secteur 1 de Koudougou, à la Cité Universitaire Fasotex et à l’école communale de Youlou.

                                                                                       Par Idrissa KOUMBEM