La Jeunesse anime son FESPACO

Total Views : 57
Zoom In Zoom Out Read Later Print

Le lundi 25 février 2019, l’espace junior a ouvert ses portes aux jeunes publics dans les locaux du Palais de la Jeunesse et de la culture Jean-Pierre Guingané. Elèves, étudiants et parents étaient au rendez-vous. Leur forte mobilisation a témoigné de l’intérêt de cette frange des cinéphiles pour le cinquantenaire du cinéma africain.

Le lundi 25 février 2019, l’espace junior a ouvert ses portes aux jeunes publics dans les locaux du Palais de la Jeunesse et de la culture Jean-Pierre Guingané. Elèves, étudiants et parents étaient au rendez-vous. Leur forte mobilisation a témoigné de l’intérêt de cette frange des cinéphiles pour le cinquantenaire du cinéma africain.

Le cinéma est l’une des passions parce que le 7e art de Michael Bonkoungou. Raison pour laquelle, en cette après-midi du lundi 25 février 2019, l’élève en classe de 5e au lycée privé Benadia est présent au palais de la Culture Jean-Pierre Guingané. L’espace Junior du FESPACO y déroule ses activités. Des activités présentées par la présidente de la commission, Delphine Yerbanga. Ainsi, tout au long de l’édition, une sélection d’une quarantaine de films, dont des dessins animés, est proposée aux élèves de la maternelle et du primaire.

Le public jeune au rendez-vous de l'ouverture

Des courts métrages et des séries télé sont programmés pour les élèves du primaire, du secondaire et supérieur. Une vingtaine d’Etablissements de Ouagadougou, de Ziniaré, de Loumbila et de Saaba sont attendus à ce rendez-vous. L’espace junior est également mis à profit par les ciné-clubs de Ouagadougou, des ONG et associations œuvrant dans les domaines de la jeunesse et de l’enfance à travers des stands d’exposition pour la promotion de leurs actions.

Autant d’activités auxquelles Michel pourra prendre part. Il estime que le cinéma pourrait changer la vie des jeunes cinéphiles parce qu’il véhicule certaines valeurs telles que la persévérance et la paix. Le jeune garçon suit souvent les films à la télévision. Sa série préférée est le film ‘‘Ismael et Fani’’ de feu Missa Hébié. Il aime bien cette série car elle donne beaucoup de leçons de moral aux enfants. Il apprécie, également, les proverbes et les conseils prodigués après chaque épisode. « Parmi les comédiens, j’aime bien l’acteur Ildévert Méda car il joue bien son rôle », estime-t-il. Selon lui, bien qu’il n’ait pas eu la chance de suivre autant de films, il pense que les cinéastes burkinabè font de très bons films. Tout en invitant ses camarades passionnés de cinéma à prendre la relève dans l’avenir, il dit : « J’ai bien aimé la cérémonie d’ouverture de l’espace ce qui montre que le FESPACO n’est pas que pour les grandes personnes »

Des élèves en plein prestation chorégraphique

En effet, la cérémonie d’ouverture, initialement prévue à 14h, a débuté à 16h 25 minutes pour des raisons d’organisation. Mais, dès 15h30, les sièges étaient, presque tous, occupés. Pour meubler le temps, une animation musicale avait été servie. Puis, fanfares, prestations d’artistes, mot de bienvenue de la présidente de l’espace junior ont jalonné le lancement des activités de l’espace. Dans son allocution, Delphine Yerbanga s’est réjouit de la prise en compte de la frange jeune à ce grand rendez-vous du cinéma africain par le FESPACO. Elle a salué, au passage, la présence du président du comité national d’organisation, Yacouba Traoré et invité les jeunes à s’approprier l’espace. La cérémonie, riche en couleurs, s’est achevée par une chorégraphie des enfants mettant en exergue l’union des peuples africains. Pour couronner le tout, les enfants se sont adonnés à des jeux d’acrobaties et de patinages laissant le public sans voix. L’émotion était au rendez-vous.

 

Laetitia BAYALA

See More

Latest Photos